Un détour par Westeros

Oui, j’assume, j’ai pris une demi-journée de RTT pour… l’expo Game of Thrones, porte de Versailles. Comme des tas de fans, comme ceux qui stockent déjà des quintaux de Prozac pour surmonter la fin programmée de leur série préférée en juin 2019, ceux qui prévoient trois mois sabbatiques pour relire les romans de George R. R. Martin et ceux qui frapperont aux portes d’un monastère pour s’extraire du monde, puisque aucune autre série de saurait arriver à la cheville de celle qui bat tous les records (dont celui du piratage) depuis 8 ans.

Le tournage de l’ultime saison étant terminé, l’expo nous permet de plonger dans le Royaume des Sept Couronnes : costumes, armes, bijoux, accessoires, sont mis en scène dans un décor et une bande-son issus de la série. D’un côté, on se délecte de retrouver les univers, l’ambiance, les tonalités de chaque “maison”, selon nos préférences et nos affinités toutes personnelles, en admirant les détails des armures, des épées et des couronnes. Mais de l’autre, on se désole qu’il y en est si peu à se mettre sous la dent (la déambulation, même très attentive, ne prend pas plus d’une heure).

“I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the shield that guards the realms of men. 

I pledge my life and honor to the Night’s Watch, for this night and all the nights to come.”

Sympa à faire entre copins/nes admirateurs/trices de la série, pour échanger ses impressions, et se faire des quizz pointus sur les scènes exactes d’où sont tirées les tenues des personnes féminins. Un bon moment un peu trop court.

Leave Your Comment

Copyright © 2016 Le Présent Défini. Tous droits réservés